La série Des Natures a été présentée à New York par la Galerie Nineto5

L’Homme a la pulsion désespérée de mettre de l’ordre dans l’univers. Il a un besoin viscéral d’ordonner, ranger, aligner et classer. Discipliner son environnement est consubstanciel à sa nature. Dans un besoin impérieux de garder le contrôle. Une lutte factice pour échapper au chaos. L’Homme hiérarchise ses envies, range ses congénères dans des cases, apprivoise les animaux ou encore contraint la nature.

L’Homme qualifie de folle l’herbe qui pousse librement dans les champs comme celle qui perce le bitume des villes, s’élève et défie les lois de l’ordre tout puissant. Alors il ordonne la Nature comme il ordonne sa vie. Et la Nature riche et plurielle, qui puise sa liberté dans la liberté, se retrouve alignée, aménagée, délimitée, comme une simple composante de notre vie. Parce que cet ordre, qui nous est si cher, est un repère qui nous rassure et régit nos vies, la série « Des Natures » témoigne de la volonté extraordinaire de l’Homme de créer de l’ordre dans un désordre si ordonné.